Manuel Cortella – Mes couleurs ne sont pas d’ici

Informations
Expos-Conférences

Manuel Cortella - Mes couleurs ne sont pas d'ici



 Brest

Du 19 avril 2024 au 15 juin 2024


Manuel Cortella – Mes couleurs ne sont pas d’ici

 

  • Tu vas exposer des toiles de bord de mer ? Des marines ? Hum, c’est quand même un peu vu et revu. Je croyais que tu aimais le non figuratif et pas du tout ce genre de peinture.
  • C’est vrai, mais tu verras comme c’est singulier. D’abord les couleurs, elles sont étranges pour la Bretagne. Ce ne sont pas des couleurs d’ici. D’ailleurs le peintre vient de Carcassonne.
  • Le sujet, ce sont bien des paysages que l’on a déjà vus… l’écume, les rochers … Manquent plus que les voiles !
  • Oui, il y a des voiles, de l’écume, des roches comme des géantes, des sites chaotiques. Mais tout cela est nouveau, étonnant, des paysages cachés-fermés, ouverts-immenses. C’est comme si on redécouvrait le sentier côtier, qui prend de faux airs des Tropiques, un Finistère exotique. Parfois le paysage paraît tranquille, tout en rondeur. Puis les oyats plient sous les vents, l’air, l’iode, la tempête, le paysage tourbillonne. Des tourbillons oniriques comme dans les contes avec des éléments troublants pas toujours visibles au premier coup d’œil. Des maisons cachées, des corneilles, un chien.
  • Une peinture symbolique ?
  • Singulière avec des énigmes, je l’ai reçue comme ça, une sincérité, une offrande du peintre, une traversée dans ses paysages intérieurs. Des questions éternelles, peut-être la force de l’univers, la vulnérabilité des petits éléments comme nous, nos constructions, nos kitesurfs, la violence et des mystères.
  • Et qui est cette jeune fille au panda roux ? »

« Lorsque j’ai commencé à sillonner le Finistère Nord avec mon matériel de peinture, gouaches et huiles, c’était en quelque sorte pour vérifier une pulsion, une interrogation : que se passerait-il lorsque je serais seul avec mes couleurs face aux pins, aux chênes, aux hêtres, face aux crêtes, à l’estran, aux chaos rocheux, aux nuances marines, à la bruyère, au ciel moutonneux ? Certes, j’ai dessiné presque toute ma vie dehors. Mais peindre… ?
[…) Quand je pars avec mon barda, au cœur de l’estran ou dans les plis des montagnes d’Arrée, je suis partagé entre lyrisme aventureux, joie enfantine et autodérision. Je vois bien ce qu’il y a d’anachronique dans ma démarche. L’art contemporain ne peut prendre au sérieux une approche si dépouillée de technologie et de mode d’emploi. »
 Manuel Cortella.


Infos pratiques
L'atelier papier

3 place Maurice Gillet 29200 Brest

Evènement Payant
Non