- Publicité -


 

Appel à création – Forêt monumentale

Date limite de candidature: 27 février 2023 à minuit.
BUDGET : 25 000€ TTC
Pour candidater : http://www.laforetmonumentale.fr/formulaire-d-inscription

Appel à candidature complet ici.

RÉALISATION DE 9 CRÉATIONS ÉPHÉMÈRES MONUMENTALES dans la Forêt domaniale de Roumare à Canteleu (France) dans le cadre de la deuxième édition de la Forêt Monumentale.

La Métropole Rouen Normandie, en collaboration avec l’ONF, organise la Forêt Monumentale. Cette manifestation propose, sous la forme d’une biennale d’art, un parcours de créations monumentales en forêt dans le territoire métropolitain.

La deuxième édition de la Forêt Monumentale sera
inaugurée en juin 2024 dans la forêt domaniale
de Roumare, à Canteleu, à proximité de Rouen.

Elle s’achèvera en 2026.

Cet appel à créations est organisé en deux phases.
9 œuvres au total seront sélectionnées et installées dans
cette forêt le long d’un parcours de 4 kilomètres.

PREMIÈRE PHASE.
Pour y répondre, il sera demandé aux candidats souhaitant participer :
• une esquisse d’intention de leur projet
• des références de leur production antérieure.
Seuls les candidats sélectionnés par le Comité technique
pourront participer à la deuxième phase.

DEUXIÈME PHASE.
Les candidats sélectionnés (une vingtaine) recevront une
indemnisation de deux mille euros toutes taxes comprises
(2 000 € TTC) pour développer leur proposition dans le cadre d’un concours restreint.

Parmi la vingtaine de candidats sélectionnés ayant développé leur projet, un jury final choisira 9 participants invités à réaliser leur proposition.
Pour l’exécution et la mise en œuvre de ces 9 créations
(matériaux, outillage, déplacements et hébergement compris) les candidats recevront vingt-cinq mille euros toutes taxes comprises (25 000 € TTC). Chaque candidat s’engage à céder également les droits d’exploitation, de reproduction, d’exposition et de publication des œuvres et de tous travaux préparatoires.

La cession des droits susvisée sera formalisée par un
contrat de cession de droits signé entre lesdits lauréats et la Métropole Rouen Normandie.
Au terme de l’exposition, en 2026, le participant devra assurer le démontage. L’organisateur peut décider à tout moment de retirer l’œuvre si l’état de celle-ci se détériore ou si elle présente un danger pour les visiteurs.

 

 

- Publicité -
Article précédentAppel à projet : Installations artistiques et imaginaires en côte des légendes
Article suivantMadeleine Louarn nommée présidente du Frac Bretagne