- Publicité -


Appel à candidature de Mayenne Culture: Résidence de création arts visuels et patrimoine

 

Résidence arts visuels (1ère édition) : Création d’œuvres et exposition d’œuvres existantes dans trois sites
Oct. 2023 – oct. 2024 –
Répondre avant le 6 mars
Rémunération de l’artistes: 10 000€
Frais de réalisation des oeuvres: 15 000€.

Appel à candidature proposé par le Conseil Départemental de Mayenne, et Mayenen Culture.

Les trois sites patrimoniaux:
musée Robert-Tatin
Château de Sainte-Suzanne
musée archéologique de Jublains
Les trois sites sont la propriété du Département de la Mayenne.
Ils vont accueillir en résidence un artiste ou un collectif d’artistes pour 3 mois minimum, dans l’objectif de :
– créer des œuvres au musée Robert Tatin, au sein duquel elles seront présentées ;
– exposer des œuvres existantes au sein des deux autres sites départementaux déjà cités ; – rencontrer les publics dans le cadre d’un programme d’actions culturelles associé la résidence.

Cadre de la résidence 
– Objectifs
La première édition de cette résidence bisannuelle poursuit un triple objectif :
– soutenir la création artistique et développer la présence d’artistes en Mayenne dans le champ des arts visuels. Cette résidence vise à ancrer les arts visuels comme un élément fort de la politique culturelle départementale.
– instaurer un dialogue entre création contemporaine et patrimoine. Les propositions de l’artiste sélectionné devront entrer en résonance avec les spécificités historiques, architecturales, paysagères, culturelles, etc. des trois sites, en cherchant à créer un lien entre eux. Ce nouvel éclairage contribuera à renforcer l’attractivité des sites. Le parcours ainsi proposé incitera les publics à découvrir l’ensemble de la proposition artistique en circulant entre les trois lieux investis.
– Développer autour de cette résidence une offre d’action culturelle, pensée en partenariat avec l’artiste, les équipes de médiation des sites et les établissements scolaires dès la première phase de la résidence.

Présentation des trois sites

  • Le Musée Robert Tatin. Robert Tatin est né à Laval en 1902, grand voyageur, peintre et céramiste à la renommée internationale, il revient en 1962 en Mayenne. À deux km de Cossé-le-Vivien, il déploie, autour de sa maison des champs, une œuvre monumentale, un écrin de sculptures en ciment polychrome, inspirées de ses voyages et de ses rencontres. Il donne vie à un univers peuplé de Géants où se croisent figures historiques, personnages littéraires, créatures mythologiques, éléments des philosophies les plus diverses… Sculpture, architecture et création picturale se mêlent pour former un univers onirique, édifié en 21 ans avec son épouse Lise Tatin.
    Très tôt, l’artiste souhaite ouvrir ses créations au public. Le musée conserve plusieurs milliers d’œuvres et documents de la main de Robert Tatin.
    Fidèle aux souhaits de l’artiste, le site demeure un espace de création.
    L’Étrange Musée Robert Tatin est Musée de France depuis 2002, labellisé Maison des Illustres en 2012, et protégé au titre des Monuments historiques depuis 2022.
  • Le château de Sainte-Suzanne. Perché sur son éperon rocheux, le château domine la rivière Erve depuis le début du XIe siècle. Il abrite un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, créé par le Département de la Mayenne, propriétaire du château depuis 1998.
    Toute l’année, l’équipe du château propose des activités. Le château accueille chaque année plusieurs artistes. Peinture, photographie, gravure, sculpture, artisanat d’art investissent régulièrement la bergerie implantée au cœur du site ou la cour du château.
  • Le site de Jublains. Le site est considéré comme le plus grand et le meilleur témoignage de l’époque galloromaine du grand Ouest. Un vaste territoire, presque équivalent à celui de la Mayenne, est occupé par le peuple gaulois des Diablintes. Au cours du 1er siècle après J.-C., est édifiée sur le site une « ville nouvelle », Noviodunum, qui devient la capitale romaine du territoire diablinte.
    Les vestiges du sanctuaire monumental, des thermes, du théâtre et du grand complexe fortifié en marge de la ville antique ont traversé les siècles, et sont accompagnés d’un musée archéologique départemental.
    Deux grandes opérations débuteront dans les prochains mois : la rénovation du musée et la restauration de la forteresse antique.

    Attendus
    L’artiste prendra en compte les spécificités des sites et de leurs territoires d’implantation.
    Création
    Au musée Robert Tatin, où se déroulera la résidence, les œuvres seront créées in situ. Les œuvres seront conçues pour investir les espaces d’exposition temporaire, en intérieur (salle d’exposition temporaire) comme en extérieur (cour, espaces naturels…). Expositions d’œuvres existantes
    Au Château de Sainte-Suzanne, les œuvres pourront être présentées en extérieur comme en intérieur (salle d’exposition de 70 m2 ).
    Au musée archéologique de Jublains, les œuvres pourront être présentées en extérieur  comme en intérieur.
    L’artiste
    – suivra une démarche, une recherche et une production qui s’inscrivent dans le champ de la création contemporaine,
    – disposera d’une production conséquente, permettant d’investir deux sites avec des oeuvres déjà existantes,
    – sera présent de manière effective sur le lieu de la résidence durant trois mois minimum, participera à la mise en œuvre de propositions d’actions culturelles, de leur conception à leur réalisation.
    Le contenu, le temps dédié et le calendrier de ces actions seront définis avec l’artiste durant la phase de préparation et peuvent s’étendre sur toute la durée de la résidence en fonction de la proposition artistique.
    L’édition d’une publication (poster ou livret), conçue avec l’artiste, sera proposée comme trace ou restitution de la résidence.

    Phases de la résidence
    Première phase : immersion, appropriation et échanges au sein des sites concernés. Suivront les phases de conception, de production, d’installations/montages/démontages de la proposition artistique. La période et la durée des différentes phases seront à préciser.
    L’artiste travaille avec la direction du patrimoine et de la culture et les directions des sites et leur pôles techniques respectifs. Un référent technique sera désigné sur chaque site auquel l’artiste pourra s’adresser tout au long de sa résidence avec un calendrier à définir à l’arrivée de l’artiste.

    Modalités de mise en œuvre de la résidence
    Financement et prises en charge
    Le budget de réalisation de l’opération est estimé à 50 000€.
    Le budget comprend
    – La rémunération de l’artiste pour la conception et le suivi de la réalisation des œuvres (honoraires de recherche et de création), ainsi que sa participation aux actions culturelles et sa présence à l’inauguration : 10 000 €.
    – Les frais de réalisation des œuvres (rémunération de prestataires associés à l’artiste, matériaux, construction, transports…) : 15 000 €.
    – Les droits de présentation publique.
    – Les frais de déplacement, hébergement et restauration de l’artiste.
    – Les budgets liés aux différents aspects du projet : expositions, édition, actions culturelles…

    Hébergement et lieu de résidence
    Sur l’ensemble des périodes de résidences :
    – L’artiste disposera d’un hébergement.
    – Un espace de travail chauffé (50 m²) sera mis à disposition de l’artiste au sein du musée Robert Tatin et pourra être aménagé selon ses besoins.

    Calendrier
    – Réunion de préparation de la résidence : juin 2023
    – Début de la période de résidence de l’artiste : octobre 2023
    – Fin de la période de résidence de l’artiste : octobre 2024
    – Ouverture de l’exposition liée à la résidence : 3 juin 2024
    – Fin de l’exposition : octobre 2024

    Modalités de candidature
    Résidence ouverte aux artistes et aux collectifs d’artistes sans limite d’âge, sans limite de territoire. Dans le cas de candidatures d’un groupe ou collectif d’artistes, un représentant sera désigné comme interlocuteur et signataire de la convention.

    Dossier de candidature à transmettre (format PDF, taille maximum : 10 Mo)
    – un curriculum vitae de l’artiste de deux pages maximum ;
    – une lettre de motivation, avec une intention de projet, en trois pages maximum ;
    – un dossier artistique de 10 pages maximum ;
    – un justificatif de statut professionnel : SIRET, Agessa, MDA, ou autres.
    Les dossiers ne seront pas renvoyés, sauf cas particulier.

    Modalités de sélection
    Critères : la pertinence des pistes proposées et l’adéquation du profil aux attendus permettront à un comité technique de retenir 3 à 5 candidats.
    Ces candidats seront auditionnés par le jury.
    Audition en amont de laquelle ils auront transmis une note d’intention (10 pages maximum, taille maximum : 10 Mo) et un budget prévisionnel relatif à leur projet de résidence.

    Calendrier
    Date limite de réception dossier de candidature 6 mars
    Présélection de 3 à 5 artistes 27 mars
    Date limite de réception de la note d’intention + budget prévisionnel des 3 artistes présélectionnés : 24 avril
    Jury et sélection de l’artiste 15 mai 2023

    Le jury se déroulera en présence de :
    – représentants du Département de la Mayenne ;
    – représentants de la DRAC Pays de la Loire ;
    – représentants de la Région Pays de la Loire ;
    – représentants de Mayenne culture ;
    – personnalités qualifiées (direction CACIN ou CAC en Mayenne) ;
    – un représentant des artistes en région Pays de La Loire.

    Dossier à envoyer 
    – par mail (avec demande d’accusé de réception) à : contact@mayenneculture.fr et patrimoine@lamayenne.fr
    – ou par voie postale : Mayenne culture, 84 avenue Robert Buron CS 21429 53014 Laval cedex.

    Pour tout renseignement:
    Mayenne Culture, agence culturelle départementale
    Sophie BROSSAIS, chargée d’études arts visuels sophie.brossais@mayenneculture.fr ( +33 2 43 67 60 93)
    Conseil départemental de la Mayenne Direction du patrimoine
    Sabrina DALIBARD, directrice sabrina.dalibard@lamayenne.fr
    Bruno GODIVIER, responsable du musée Robert Tatin bruno.godivier@lamayenne.fr Pascal TRÉGAN, chef du service valorisation de l’architecture et du patrimoine pascal.tregan@lamayenne.fr



 

- Publicité -
Article précédentAppel à participation, Festival Le Boucan des Arts, Lavaré (Sarthe)
Article suivantDe nouvelles œuvres intègrent la collection du Musée des Beaux-Arts de Quimper (29)