- Publicité -


 

L’artiste morbihannais Anthony Boeffard réalisera une œuvre monumentale pour la ville de Pluvignier

Le sculpteur Anthony Boeffard a été choisi par la ville de Pluvignier pour réaliser une œuvre monumentale à l’entrée de la ville. Une sculpture en mémoire du “Beats me”, un avion américain écrasé dans la ville il y a 80 ans.

© atelier-etincelles-metallerie

Depuis de nombreuses années, la commune de Pluvignier souhaitait habiller l’entrée de la ville et plus particulièrement le rond-point du Beats me. Il fut baptisé suite au crash d’un avion américain, le 23 janvier 1943, au château de Kéronic, à quelques pas du lieu. Cet avion avait à son bord 10 soldats, dont 7 sont décédés dans l’accident. Chaque année, des commémorations sont réalisées pour leur rendre hommage.

© atelier-etincelles-metallerie

À l’occasion des 80 ans de l’événement, la ville souhaite construire une œuvre pérenne pour rappeler les faits. C’est l’artiste Anthony Boeffard qui sera chargé de son élaboration. Habitant entre Vannes et Lorient, à Saint-Jean-Brévela, il est spécialisé en ferronnerie d’art et en sculpture métallique. À la tête de l’entreprise “Atelier étincelles” depuis maintenant 15 ans, il réalise des œuvres uniques sur demande, à la manière d’Origamis de fer.

Au sujet de l’œuvre, il confie au Télégramme : “Plutôt que de penser à la chute de l’avion, j’ai voulu mettre en valeur la hauteur et les valeurs de ces hommes à travers dix flèches inspirées de l’origami, représentant chaque membre de l’équipage venu se battre pour la liberté”.

L’œuvre devrait être visible d’ici l’été 2023.

 



 

- Publicité -
Article précédentOuverture d’une nouvelle galerie à La Flèche (72)
Article suivantUn spectacle lumineux à Carnoët (22) à l’occasion de la Saint Patrick