- Publicité -


 

La sculptrice Laëtitia-May Le Guélaff (35) réalise une œuvre monumentale pour la ville de Morgex (Italie)


L’artiste bretonne Laëtitia-May Le Guélaff, habitant à La Chapelle aux Filtzméens, s’est vue commandée une œuvre monumentale par la ville italienne Morgex.
Cette ville des Alpes située à équidistance de la frontière française et du Mont-Blanc, a fait appel à cette sculptrice qui travaille le métal, le bois, le grès et la faïence.

Avec pour thème de prédilection l’animalier, elle aime également changer de matériaux selon ses projets et ses envies.

 

Pour Morgex, elle réalise une installation monumentale, de 3m55 x 2m30 x 1m40, en corten, aluminium, bronze, inox et inox poli miroir.
Cette œuvre représente une jeune fille qui lit un livre dont les pages s’envolent, elle-même assise sur une pile de livres où l’on peut voir sur leur côte les mots : famiglia, sport, bien vivre, culture et nature, et enfin agriculture.
Derrière elle, une paire de ski s’appuie sur cette pile et vient faire un clin d’œil à cette ville d’altitude.

Ce n’est pas sa première commande d’œuvre monumentale.
En effet, l’année dernière elle réalisa l’installation “Envol”, dans le cadre du 3ème Symposium de sculpture de Saint-Brévin ou bien encore en 2016, une œuvre pour la communauté de communes de Bourbriac (Côtes d’Armor) intitulée “Kumuniez Boulvriag”.

 



 

- Publicité -
Article précédentLa ville de Vannes attribuera une bourse de 10 000€ aux artistes locaux
Article suivantPlus que deux semaines pour voir la fresque de 12 mètres de long de l’artiste André Marcon à Saint-Brieuc