- Publicité -


 

“Landes’art” : une œuvre de l’artiste Leb déplacée sur demande de la mairie (44)

 

Le totem de l’artiste Leb

Chaque année, l’association Landes’art organise de juin à septembre un parcours artistique pédestre au sein de la ville de Notre-Dame des Landes.
La 17e édition de l’événement a débuté le dimanche 25 juin , l’occasion de découvrir le travail d’une vingtaine d’artistes autour du thème “Transmission/transmettre”.

Mais cette fois-ci une polémique vient ébranler le lancement de la manifestation. En effet, une œuvre de l’artiste mayennais Leb n’a pas fait l’unanimité.

Ce totem, installé devant la mairie de la ville, propose des scènes de vie, comme visibles à travers une fenêtre : une femme enceinte déshabillée, un couple d’homosexuels nus, un homme sur les toilettes… Des petites scénettes figuratives, colorées et inclusives.

Malheureusement, Pascal Denis, président de l’association et organisateur de l’événement, explique à nos confrères Ouest France que dès le lendemain de son installation, il a été interpellé par une élue de la ville qui affirmait que cette œuvre pourrait choquer des enfants.
Après un conseil des élus, la mairie a demandé le retrait de l’œuvre. L’association s’est insurgée face à cette décision et a essayé de créer un échange avec ces derniers. Ils ont réussi à conserver le totem sur le parcours, mais il a dû être déplacée et a pris place dans la cour d’un particulier.

Pauline Potel, adjointe à la culture, affirme que cette décision n’a pas été prise par l’entièreté du conseil municipal. Elle se dit profondément choquée de cette censure.

L’expo-rando Landes’art est visible jusqu’au 1er octobre, à Notre-Dame des Landes.
Pour découvrir le parcours et toutes les informations, rendez-vous sur le site internet de l’association.

 



 

- Publicité -
Article précédentUne expo-vente à Rennes pour célébrer le centenaire d’Ar Seiz Breur
Article suivantNouvelle galerie d’art éphémère à Saint-Quay-Portrieux