- Publicité -


 

Une expo-vente à Rennes pour célébrer le centenaire d’Ar Seiz Breur


À l’occasion du centenaire d’Ar Seiz Breur, Rennes enchères, le Parlement de Bretagne, le musée de la Faïence de Quimper et Destination Rennes proposent un rendez-vous exceptionnel début juillet pour (re)découvrir le mouvement breton.

Ar Seiz Breur signifie “Sept frères” en référence à un conte illustré par l’une des figures du mouvement Jeanne Malivel (un documentaire retraçant sa vie vient d’être réalisé).
Ce mouvement entre Art déco et tradition bretonne voit le jour en 1923. Il regroupera jusqu’à une soixantaine d’artistes. 

«Ces artistes s’appuient sur la culture bretonne pour reprendre dans leurs créations le style Art déco, le mouvement qui est en vogue à ce moment-là et qu’on va retrouver dans des objets du quotidien. Le Seiz Breur est en effet un art total qui s’appuie sur les savoir-faire locaux et dont le style se retrouve sur plein d’objets, pas seulement des œuvres d’art : sur des objets de faïence, d’ébénisterie, des tissus…». explique Gilles Brohan, animateur à l’architecture et au patrimoine à l’office de tourisme.

Dans le cadre de cet anniversaire, un tour de Bretagne a été organisé par Tangui Le Longuer, spécialiste du mouvement et Carole Jézequel, commissaire-priseur de Rennes Enchères pour proposer au public des estimations gratuites d’objets ou tableaux pouvant appartenir au mouvement Seiz Breur. Tangui Le Lonquer a fait l’actualité ces derniers mois à ce sujet.
Ses découvertes seront présentées au Parlement de Bretagne avant la vente aux enchères qui aura lieu à l’hôtel des ventes.

Exposition du centenaire Ar Seiz Breur 1923 – 2023, du samedi 8 au jeudi 13 juillet dans la salle des Pas perdus du Parlement de Bretagne. Entrée gratuite.

 

Vente aux enchères, jeudi 13 juillet à 14h à l’hôtel des ventes de Rennes, 32 Place des Lices. www.rennesencheres.com



 

- Publicité -
Article précédentLe Musée de la Roche-sur-Yon s’installe à l’Espace Malraux pendant les travaux
Article suivant“Landes’art” : Une œuvre de l’artiste Leb déplacée sur demande de la mairie (44)