- Publicité -


Trois galeries du Grand-Ouest présentent au salon Drawing Now Art Fair, Paris (21-24 mars)

 

Trois galeries du Grand Ouest seront présentes à la 17è édition du salon du dessin contemporain, Drawing Now Art Fair, qui se tient à Paris du 21 au 24 mars.

La galerie Antoine Dupin, de Saint-Méloir-des-Ondes, près de Rennes (35), la galerie Oniris de Rennes et la galerie Réjane  Louin de Locquirec, sur la côte du Nord Finistère.

La galerie Oniris et la galerie Rejane Louin y participent pour la première fois.

Drawing Now Art Fair est la première foire d’art contemporain exclusivement dédiée au dessin en Europe, créée en 2007.

À l’occasion de sa 17e édition, Drawing Now Art Fair reviendra au Carreau du Temple dans le 3e arrondissement à Paris, pour présenter les choix d’une sélection de galeries internationales autour du dessin contemporain de ces cinquante dernières années. Les deux secteurs, Insight et Process, permettront de montrer le versant le plus contemporain du dessin.

Trois galeries viennent de l’Ouest de la France. Présentation faite par le Salon Drawing Now Art Fair.

  • Galerie Réjane Louin

Réjane Louin a créé sa galerie en 2008 à Locquirec, sur la côte nord du Finistère.
“Montrer et diffuser de l’art contemporain dans une commune balnéaire du Finistère Nord là où personne ne l’attendait s’est révélé être un véritable défi. Depuis 15 ans, la galerie accompagne et défend des artistes émergent.e.s ainsi que des artistes confirmé.e.s, français.e.s et étranger.e.s.
Grâce à une programmation personnelle et engagée, autour de pratiques artistiques affirmées et des technicités toujours renouvelées, Réjane Louin a réussi le pari de réunir artistes, amateurs éclairés, collectionneurs et critiques.
La galerie organise quatre expositions personnelles ou thématiques par an, participe à des salons en France et à l’étranger (Drawing Now art fair Paris, Bienvenue, Une partie de Campagne Slick Art Fair Paris, Art on Paper Bruxelles, Drawing Amsterdam …) et se positionne en tant que commissaire d’ évènements hors les murs.
Ainsi au fil des années, la Galerie Réjane Louin s’est révélée être un acteur structurant de l’art contemporain en Bretagne.
Réjane Louin présente à Drawing Now art fair Paris le travail de Natalia Jaime-Cortez, née à Paris en 1983, diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.

 

  • Galerie Oniris, Rennes.

Ouverte depuis septembre 1986 avec une exposition de François Morellet, la galerie Oniris est devenue avec le temps, un des lieux incontournables de l’art contemporain en Bretagne.
Depuis plus de trois décennies, l’histoire de la galerie révèle l’attention particulière accordée à l’étude de l’art contemporain dans le domaine de l’abstraction — par la peinture, le dessin et la sculpture — avec une philosophie de base : exposer régulièrement les travaux récents d’un groupe d’une trentaine d’artistes. La galerie représente des artistes reconnus nationalement et internationalement comme Vera Molnar, Norman Dilworth, Aurelie Nemours, Geneviève Asse, Christian Bonnefoi, Alain Clément, Philippe Cognée, Jean-Pierre Pincemin ou Claude Viallat et également d’autres à re/découvrir.
Depuis une douzaine d’année, Florent Paumelle dirige la galerie avec le souci de respecter la relation entre le travail des artistes établis avec celui d’une jeune génération d’artistes émergents qui partagent un langage conceptuel commun.
Installée à Rennes depuis le premier jour, Oniris s’est forgé une solide réputation grâce aux présentations successives de ses artistes que la galerie invite régulièrement en exposition personnelle. Loin de sa base, la galerie Oniris participe régulièrement à des foires internationales d’art contemporain depuis près de 30 ans à Paris (Fiac, Drawing Now, Art Paris et Galeristes) et à l’étranger (Allemagne, Belgique, Italie, Suisse et Etats-Unis).
Après 37 ans, l’ambition de la galerie Oniris reste inchangée : offrir à tous un espace d’exposition avec un lieu physique ouvert à tous à Rennes, avec une programmation de 6 à 8 expositions par an. Et en parallèle, de diffuser et défendre le travail de ses artistes via les possibilités offertes par l’internet. Dès le début des années 2000, Oniris a fait le choix d’adopter les solutions en ligne pour promouvoir le travail de ses artistes au-delà de son implantation géographique.
A Drawing Now, Art Paris, la galerie présentera des œuvres de Christian Bonnefoi.

  • Galerie Antoine Dupin

La Galerie Antoine Dupin est installée à Saint Méloir-des-Ondes, près de Cancale, depuis 2022. Situé sur la route du Mont Saint-Michel, ce nouveau lieu n’est qu’à quelques kilomètres de Saint-Malo, Dinard ou Saint-Briac et à moins d’une heure de Rennes.
Installée dans une ancienne ferme, la Galerie dispose d’un espace d’exposition de 120 m2. Avec ses poutres apparentes et ses hauts plafonds, ce lieu est idéal pour mettre en valeur des œuvres d’art, organiser des expositions et accueillir des collectionneurs. Murs traditionnels en pierres, pisé et charpentes anciennes offrent de magnifiques contrastes avec les œuvres contemporaines.
La Galerie Antoine Dupin souhaite s’inscrire durablement sur son territoire et ambitionne de devenir un acteur de référence de l’art contemporain en Bretagne, grâce à une sélection exigeante d’artistes et d’œuvres. Il proposera des expositions d’artistes déjà implantés sur le marché national et international, mais aura également pour objectif d’accompagner les artistes émergents dans leur développement.
A Drawing Now, Art Paris, la galerie présentera le travail d’Hélène Jayet qui vit et travaille à Montpellier.
Hélène Jayet est une artiste plasticienne et photographe française originaire du Mali. Elle commence sa formation artistique à l’École des Beaux-Arts de Montpellier, puis se forme au graphisme, à la photographie et au photojournalisme à Paris. Elle réalise depuis dix ans des portraits et des reportages pour la presse. Parallèlement à son travail artistique, Hélène Jayet enseigne la photographie et les arts visuels dans des ateliers scolaires et universitaires et depuis peu au département art et images de l’école Kourtrajmé.Les photographies de l’artiste ont été exposées au festival La Gacilly, à la Fondation Zinsou au Bénin, aux Rencontres photographiques de Guyane, aux biennales de Bamako et de Dakar, ainsi qu’au Macaal de Marrakech, au musée BOZAR de Bruxelles et à l’Afrikan Museum aux Pays-Bas. .
En parallèle de ses recherches photographiques, l’artiste renoue avec le dessin et développe un nouveau style.
En 2022, l’artiste participe à une résidence sur l’île de Gorée, soutenue par l’Institut français du Sénégal, qui se termine par une exposition personnelle présentant un nouveau corpus d’œuvres à l’acrylique autour de l’histoire botanique de l’île et de la problématique écologique au Sénégal. .
Elle a également présenté ses dessins à la Biennale de Kinshasa en 2022.
En 2023, elle est invitée à participer à la résidence IFITRY à Essaouira au Maroc.
Partant d’images anciennes d’Afrique glanées dans des œuvres historiques ou des collections photographiques, Hélène Jayet les réinterprète sous forme de maillages de points acryliques liés entre eux par du pastel sec, au point de brouiller l’image originale, et de nous obliger à prendre du recul.
Masse abstraite de points, semblable à une toile, lorsqu’on s’en rapproche, les dessins d’Hélène se dévoilent dès qu’on recule de quelques pas, révélant personnages et scènes de la vie quotidienne de l’Afrique coloniale. Ces dessins nous obligent à évoluer autour d’eux pour changer notre perception et, ce faisant, nous incitent à reconsidérer notre appréhension de l’Afrique, de son histoire et de son patrimoine, en donnant une nouvelle vie à des personnages habituellement photographiés sans leur consentement.

Helene JAYET. Blad Soud- Les Femmes du sultan. Acrylique noire sur papier, 2020. 76×87 cm-1024×781. Crédit: galerie Antoine Dupin

 



 

- Publicité -
Article précédentIrène Aristizábal nommée  à la direction du Fonds régional d’art contemporain de Poitou-Charente
Article suivantLe peintre Hyacinthe de Keranrouë  (Morlaix, 29) installe une œuvre au sommet de la cathédrale de Paris