- Publicité -


A Brest, Gildas Java pose des bagnards dans le quartier de l’ancienne prison

crédit Bagnards de Brest-Ville de Brest


On ne peut guère trouver d’endroit plus emblématique de Brest: le pont de Recouvrance. C’est là, sur les deux piles du pont que deux affiches de 4 mètres sur 3 viennent d’être posées, qui représentent deux bagnards dessinés par l’artiste illustrateur brestois Gildas Java, – par ailleurs coauteur de l’affiche des fêtes maritimes 2024 -, sur une proposition de la ville de Brest.
Pour les installer, des cordistes sont montés dans les piles par les escaliers intérieurs, pour redescendre en rappel sur les extérieurs poser les affiches.

Ces affiches sont l’un des éléments phares d’un festival conçu par la ville de Brest,
Brest au rendez-vous, et qui propose en fait un parcours artistique, visuel et sonore. La ville a prévu d’installer trois autres affiches dans d’autres endroits de la ville (les Capucins, entre les arches sous le téléphérique et deux autres, plus petites (21×2 mètres) dans le même quartier, autrement dit dans un périmètre proche de l’ancien bagne, qui était situé rive gauche et qui a disparu en 1940.
Ces bagnards seront accompagnés de deux autres créations du même artiste, une prostituée de la Madeleine sur le pignon de l’ancienne prison, et une oeuvre que l’artiste va peindre devant le public sur le Deuxième dépôt.
A partir de ce vendredi 5 juillet, le public pourra télécharger les qrcod qui fiigurent en bas des affiches et qui donnent accès à des podcasts qui racontent de manière romancée la vie de bagnards, qui ont notamment été utilisés pour construire le port de Brest.
“A travers ces récits, ce sont les différentes facettes de Brest que l’on découvre, les différentes cultures, les mouvements sociaux, les exilés, aspirant à cette envie de liberté d’une ville ouverte sur la mer”, précise la ville.

Podcasts téléchargeables à partir des collages grâce à un QRcode et également disponibles sur le compte instagram #Bagnards de Brest.

crédit: ville de Brest
crédit: ville de Brest
  • L’artiste, avant tout connu comme illustrateur dans le monde de l’édition a une autre actualité: la sortie en librairie du livre  Océanides, aux Éditions Locus Solus.Un recueil d’histoires sur la mer par de nombreux auteurs. L’artiste a illustré pour sa part deux histoires, Le retour de Jeanne un second pan de la vie Jeanne Baret sous la plume de  Anne-Gaëlle Morizur et L’affamé, écrit f par Pol PenPeul
    – A retrouver en librairie ou sur le stand de LOCUS SOLUS Edition pendant les Fêtes Maritimes de Brest.

    crédit Gildas Java


 

- Publicité -
Article précédentA Nantes, Alexandra Müller nouvelle directrice du Musée Jules Verne
Article suivantBrest accueille pour l’été le panier de fraises de Chardin