- Publicité -


 

La maison du peintre Charles Milcendeau labellisée Maison des illustres (85)

La maison du peintre Charles Milcendeau vient d’obtenir la labellisation Maison des illustres, décernée par le ministère de la Culture.

Ce label, créé en 2011, “signale des lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de femmes et d’hommes qui se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France.” (cf : ministère de la culture)
Il est décerné pour une durée de cinq ans renouvelables.

Ce musée Charles Milcendeau est consacré à l’œuvre de l’artiste peintre vendéen. Charles Milcendeau est formé à l’École nationale des beaux-arts aux côtés de Matisse, Marquet et Gustave Moreau. Malheureusement, et malgré son soutien par des mécènes et collectionneurs, il ne prendra pas une place prépondérante dans l’histoire de l’art du 19 et 20e siècle.

Son attachement au paysage de sa région natale rythmera ses créations et il sera un grand défenseur de la ruralité et de ses traditions. Mais sa carrière est également marquée par de nombreux voyages en Espagne (où il passera beaucoup de temps entre 1900 et 1910), en Italie, en Corse ou encore en Belgique, ce qui lui vaudra le nom de “peintre voyageur”.

Le musée prend donc place dans la maison de l’artiste, à Soullans (Vendée), qu’il a acquise en 1905 et où il restera installé jusqu’à la fin de sa vie. Le lieu a été entièrement rénové en 2013 et est classé monument historique en 2016.
Au cours de l’année 2023, des découvertes ont permis de souligner l’impact du peintre dans l’histoire de l’art européenne et nationale.

Le Musée est ouvert au public du 30 mars au 22 septembre 2024.
“Entre scènes quotidiennes de la vie maraîchine et voyages flamboyants en Espagne, soyez les bienvenus dans l’univers du célèbre peintre du Pays.” (site du musée)

 



 

- Publicité -
Article précédentÀ Morlaix, la signature du peintre Géricault découverte sur une œuvre lors de sa restauration
Article suivantUne œuvre d’art créée par des étudiants sera installée dans la cour d’un musée du Mans (72)